Camping Vendée Globe 2020

Alliez parfum de vacances et départ du Vendée Globe au camping des Pirons

Ouverture du camping du 24/10/2020 au 9/11/2020

Pour ne rien rater du Vendée Globe et de son édition 2020, le camping des Pirons est heureux de pouvoir vous accueillir à cette période. Un camping pour assister à l’évènement en plein cœur de la Vendée !

Le Vendée Globe débutera le dimanche 8 novembre 2020 aux sables d’Olonne, à quelques minutes du camping !

 

L’intérêt de partir en vacances au camping les Pirons durant le Vendée Globe

Si vous êtes un amoureux de la nature, alors vous apprécierez certainement les paysages idylliques de la Vendée. Ses plages, falaises et criques font sa fierté. Pour bien profiter du charme envoutant de cette contrée, rien de plus beau que de se ressourcer au Camping les Pirons. Cet établissement 5 étoiles dispose d’un cadre exceptionnel localisé en pleine forêt de pins et de chênes. Il est animé de jour comme de nuit. Les programmes d’animations estivales conviennent pour toutes les générations.

Gardez à l’esprit qu’il est ouvert que pendant le Vendée Globe. En faisant votre réservation dans ce camping, vous pouvez donc assister au départ de cette neuvième édition. Par ailleurs, vous apprécierez son parc aquatique et ses piscines odorantes. Cet établissement possède 480 emplacements, tous privatifs. Pour votre confort, le camping met à votre disposition des bungalows, mobil-homes et chalets cottage accessibles à toutes les bourses.

Assistez à cette course de légende débutée il y a maintenant 30 ans et qui reste la seule où l’on peut voir des bateaux à voile en solitaire traversant le monde sans aucune escale ni assistance : une prouesse technique et physique qui amène une part de rêve pour tout aventurier qui sommeille en chacun de nous.

Le camping des Pirons est idéalement situé pour séjourner près du Vendée Globe en ayant l’assurance de passer un excellent moment en notre compagnie.

L’organisation du Vendée Globe 2020

Aussi connu sous le nom de l’Everest des Mers, le Vendée Globe est une véritable institution aux Sables-d’Olonne qui rassemble plusieurs Skippers. Cette course effectuée sur des voiliers monocoques 60 pieds IMOCA représente un véritable défi pour de nombreux marins de renoms. Les participants doivent en réalité effectuer le tour du monde à la voile sans escale, sans assistance et en solitaire. Cette épreuve mythique se déroule actuellement tous les quatre ans et est à sa 9ème édition. Que savoir sur cette course française à la renommée internationale ?

Vendée Globe : Histoire et origine

Le Vendée Globe est un évènement qui s’est inscrit dans le sillage du Golden Globe Challenge. Il a hérité en quelque sorte de certains de ses principes. Golden Globe fut la première course autour du monde en solitaire et sans escale. Elle était organisée dans les années 68 par le journal britannique « The Sunday Times » à l’initiative de Sir Francis Chichester. Neuf concurrents s’étaient engagés dans cette aventure exceptionnelle. Le seul des neuf partants qui avait terminé sa course répondait au nom de Robin Knox-Johnston.

A noter qu’il a terminé le tour du monde en 313 jours sur un voilier de 10 mètres (Suhaili) et parcouru 30 123 milles. Une distance non des moindres avant son arrivée au grand port de la Cornouailles anglaise, Falmouth, le 6 avril 1969. Malheureusement cette compétition en haute mer n’a jamais été reconduite par ses initiateurs ou organisateurs. Il a fallu attendre vingt ans après pour avoir droit à un évènement pareil, mais avec quelques particularités. C’est le navigateur Philippe Jeannot qui après son sacre dans le BOC Challenge, a lancé l’idée de la nouvelle course : le Vendée Globe.

Ce dernier a été épaulé dans ses actions par Philippe de Villiers. Après la deuxième édition, l’évènement est organisé tous les quatre ans et rassemble des marins hors du commun. La première édition de cette course qui avait débuté le 26 novembre 1989 dura plus de trois mois dans une ambiance glaciale. On dénombre au cours de cette édition 13 participants dont 7 à l’arrivée. Titouan Lamazou termine 1er après 109 jours en mer. La deuxième place revenait à Loïck Peyron et la troisième place à Jean-Luc Van Den Heede.

Au cours de la deuxième édition, deux marins ont perdu la vie. Le jour du départ, l’américain Mike Plant est celui qui a été retrouvé mort noyé premièrement. 4 jours après, c’était l’anglais Nigel Burgess. Quant à Bertrand de Broc, il s’est sectionné la langue. Cela révèle l’extrême difficulté de cet évènement. Alain Gautier a remporté cette session après 110 jours en mer. Jean-Luc Van Den Heede arrive en deuxième place et Philippe Poupon termine 3ème.

Pour la troisième édition, la course est partie comme d’habitude des Sables-d’Olonne et a commencé le 3 novembre 1996. Il y avait 16 concurrents au départ, mais 6 à l’arrivée. Le vainqueur (Christophe Auguin) a mis 105 jours pour effectuer le tour du monde. Une course à hauts risques au cours de laquelle, on a enregistré plusieurs morts dont celle du navigateur Québécois Gerry Roufs.

Les pertes en vie humaine n’ont pas émoussé l’élan des futurs participants aux éditions qui ont suivi. La preuve, on comptabilise aujourd’hui près de 167 concurrents et huit éditions. Le seul marin qui a pu gagner par deux fois cette course mythique est Michel Desjoyeaux (en 2001 et en 2002). Armel Le Cléac’h est celui qui détient le record de la circumnavigation dans cette épreuve. Il a terminé sa course en 74 jours, 3 heures 35 min et 46 secondes.

Le règlement du Vendée globe

Le concept est axé sur trois expressions assez compréhensibles par le plus grand nombre. Ces termes définis par le règlement de l’organisation sont : course solitaire, sans escale et sans assistance. Il s’agit là de la signature inimitable de cette épreuve, son authentique ADN.

En solitaire

Les instructions de la course sont claires : un homme (ou une femme), le tour du monde et un bateau. Cela induit l’idée selon laquelle, personne d’autre ne doit se retrouver à bord d’un bateau en dehors du propriétaire lui-même. Bien évidemment, en cas d’urgence avérée (naufrage d’un autre skipper), il peut l’embarquer. C’est déjà arrivé par le passé lors de la troisième édition. En effet, Pete Goss avait secouru Raphaël Dinelli avant de le déposer en Nouvelle-Zélande. De même en 2009, Vincent Riou avait recueilli Jean le cam après que son bateau ait chaviré près du cap Horn.

Sans escale

Les concurrents ne sont pas autorisés à mettre pied à terre au-delà de la limite de la plus grande marée haute sous peine de disqualification. La seule escale technique envisageable est de revenir aux Sables-d’Olonne dans une limite de 10 jours après le départ officiel. C’est exactement ce qu’avait fait Michel Desjoyeaux au cours de l’édition 2008. Ce dernier est revenu réparer un problème électrique et de ballast avant de repartir avec 40 heures de retard. Cela ne l’a pas empêché de gagner cette course. Par ailleurs, les concurrents ont la possibilité de s’arrêter pour mouiller dans une crique, mais ne doivent pas mettre pied à terre au-delà de la limite de l’estran.

Sans assistance

Lors de la course, le marin ne doit compter que sur lui-même. Aucune assistance médicale ne sera tolérée sauf en cas de situation extrême. Il peut bénéficier des conseils à distance du médecin de la course, l’intervention directe d’un professionnel de santé à bord étant interdite. De même, le routage météo est prohibé. Les skippers se doivent de réparer eux-mêmes les avaries. Tout comme l’assistance médicale, l’assistance matérielle ou technique est interdite. Ce n’est pas pour autant qu’ils ne peuvent pas discuter des problèmes techniques avec l’architecte naval ou l’informaticien. Ces derniers s’évertueront à leur communiquer les petites réparations à effectuer pour sortir d’une situation malencontreuse.

Les impacts économiques et touristiques de Vendée Globe

Ce n’est un secret pour personne que la ville des Sables-d’Olonne est toujours en effervescence durant cette célèbre course. Il est clair que cet évènement a de nombreuses répercussions positives sur l’économie du département. Il suffit de consulter les derniers chiffres des impacts médiatiques (145 millions d’euros) pour s’en apercevoir. Elle génère également une activité touristique importante. Il ne peut d’ailleurs en être autrement, car en cette période, il y a de nombreux visiteurs des quatre coins du monde.

Lors de la 7ème édition, 1,8 million de visiteurs ont foulé les pontons de cette station balnéaire. Une foule touristique était présente à partir de l’ouverture du village vendéen, et ce, même après la fin de la course. De ce fait, les hôtels de la région réalisent des chiffres d’affaires jamais enregistrées au cours de l’année, pareillement pour les restaurants. Ils sont d’ailleurs occupés à 100 %. L’office du tourisme reçoit près de 1500 personnes par jour.

Quant aux entreprises vendéennes, elles profitent de cette opportunité pour promouvoir leurs services ou différents produits. Plusieurs PME de la région ont connu une réelle expansion et de nombreuses sociétés jouissent d’un coup de publicité en sponsorisant des bateaux et en y apposant leurs enseignes. Il ne serait donc pas exagéré d’affirmer que l’évènement gonfle l’économie locale.

Vendée Globe 2020 : date du départ, parcours et participants

Le Vendée Globe 2020 sera la 9ème édition de cette course à la réputation grandissante. Traditionnellement, la date du départ est fixée en novembre à cause des conditions météorologiques qui sont favorables en cette période. Les marins s’élanceront des Sables-d’Olonne le dimanche 8 novembre pour favoriser la médiation de la course.

Il faut dire que malgré la crise sanitaire qui sévit actuellement dans le monde, les dirigeants ont jugé bon de maintenir le programme de départ. Des dispositions seront prises par les organisateurs pour que l’évènement se passe sous de meilleurs auspices. Que ce soit les skippers, les exposants, les médias, tous doivent respecter les gestes barrières ainsi que les règles sanitaires qui seront établies.

Comme à l’accoutumée, les participants doivent composer avec le vent, les vagues, les glaces, etc. pour faire ce périple planétaire. Il doit être effectué sur 40 075 Km soit environ 21 638 milles. Cette distance correspond à la circonférence de la Terre. Au programme, un départ des Sables-d’Olonne, un trajet au cœur des mers du sud et un retour en Vendée. C’est un parcours hors du commun que seuls les plus audacieux se risqueront d’aborder.

Le dernier délai pour le dépôt de candidature était fixé pour le 1er novembre 2019. Il est bon de préciser que la participation à cet évènement est possible si le candidat a validé sa qualification à l’une des courses essentielles. Il s’agit de la Route du Rhum 2018, The Transat 2020, New York Vendée 2020, la Transat Jacques Vabre 2019, le précédent Vendée Globe. Pour le moment, ils sont 35 à espérer cette course. Comme le nombre de participants excède 30, une sélection complémentaire sera effectuée.

Venez profiter de l’expérience Vendée Globe en séjournant au sein du camping Aloa Vacances, Les Pirons en bord de mer !